27/11/2005

--> Projet de réinsertion et un droit au logement

 

L’élaboration et la mise en œuvre d'un projet pilote: travaux dans la réaffectation de maisons inoccupées ou abandonnées depuis un certain temps en accord avec le propriétaire ou à l’aide à la récupération ou au rachat à faible coût de biens insalubres à des fins sociales.

Parrainé par des artistes avec la collaboration de ceux-ci et de la communauté, des écoles, des bénévoles, des organismes publics etc...

 

Nous devons mettre au point des mesures communautaires destinées à aider les sans-abris et leurs familles à parvenir, dans la mesure du possible, à une autonomie et à rompre le cycle de l'itinérance.  

 
La mise à disposition de ces biens à des personnes physiques ou morales ne disposant pas des ressources suffisantes pour acquérir leurs droits dans ce cas-ci: les Sans Domicile Fixe.
 
Il est inadmissible qu'en 2005, des hommes et des femmes se retrouvent à la rue, sans abris aux regards de tous, c'est inacceptable et nous sommes tous moralement responsables si une solidarité ne se met pas en place.
 
Trouvez-vous normale que des maisons restent encore inoccupées et ce pendant 5,10 voir 15 ans, malgré les taxes communales qui poussent les propriétaires à entretenir leurs biens et à mettre tout en oeuvre pour que ces maisons soient relouées très rapidement.
 
Nous revendiquons le droit aux logements comme le signale notre Constitution pour ces démunis qui vivent dans des conditions inacceptables, car ces maisons insalubres qui jonchent nos trottoirs, sont une gifle pour tout ces malheureux.
 
Il faut impérativement que les choses bougent et nous demandons à la collectivité de se mobiliser, de se sentir concerné par ce fléau qui malheureusement se propage dans le monde entier, l'inflation des prix dans le secteur de l'immobilier n'arrange rien.

Car c'est surtout là que le bât blesse: en cas de coup dur - séparation, divorce, perte de travail, décès du conjoint... - se loger à prix raisonnable devient une équation quasi impossible, aggravée par la pénurie structurelle de logements sociaux.



 
Il est impératif de mettre une structure en place qui accueille de manière provisoire ses sans domiciles fixe et leur permettre grâce à leur domiciliation, de retrouver leur droit avec un encadrement et un soutien social indispensable à une bonne réintégration dans la société.
Il s'agit là de la concrétisation de la mission visant à permettre à chacun de mener une vie conforme à la dignité humaine, mais les modalités pour faire face temporairement aux problèmes aigus en matière de logement ne sont pas fixées légalement, mais liées au contexte local spécifique.
Cette initiative permettra en outre de renforcer les partenariats sur l'intensification de la participation de tous les paliers de gouvernement, ainsi que des secteurs privé et bénévole.



D'après une enquête de "La Libre" :
 
La pauvreté et l'exclusion sociale touchent de plus en plus de femmes.
Elles représentent désormais environ un tiers de la population qui se retrouve à la rue.
Une illustration de la gravité de la crise du logement.

 
Explosion de cas

La pauvreté et l'exclusion sociale touchent des couches de plus en plus larges de la population.

D'après le ministre de l'Intégration sociale observe que l'augmentation et l'élargissement du nombre de sans-abri ne vaut, hélas, pas uniquement pour Bruxelles. Une étude approfondie démontre ainsi qu'en Région wallonne, on a hébergé, dans les maisons d'accueil, 8,4pc de couples sans enfant; 23pc de familles avec enfants; 2,3pc de familles recomposées et... 63pc de familles monoparentales - généralement des femmes qui se retrouvent seules avec de jeunes enfants.

Même tendance en Flandre

Au total, dans la population des sans domicile, on compte un tiers de femmes, dont quatre sur cinq ont des enfants, pour la plupart également hébergés en maisons d'accueil. A Bruxelles, les sans-abri se répartissent globalement en un tiers d'hommes, un tiers de femmes et un tiers d'enfants.

Utilisez ce lien si vous voulez ajouter un signet ou un lien direct vers cet article...--> Comment nous aider?

 
En faisant connaître ce projet en diffusant l'information autour de vous, afin de sensibiliser le plus grand nombre d’entre nous.
En le présentant sur vos supports d’information et de diffusion.
En partenariat tout au long de notre campagne.
En l’intégrant à vos évènementiels.
Ce que nous avons besoins:
 
1. De soutiens
2. De membres qui adhèrent à cette solidarité
3. De Sponsors
4. De Bénévoles
5. De partenaires
 
Pour ce faire, envoyez-nous un courrier.


22:47 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Vraiment... Bravo ! Pour ce blog ! J'espère qu'il sera suivi par plein d'encouragements ... de prise de conscience ... et d' "actes" .....A +

Écrit par : Thibault | 27/11/2005

Liens Je vais intégrer ce blog dans mes liens. Je vous souhaite beaucoup de succès. Salutations, Le pèlerin vagabond

Écrit par : Le pèlerin vagabond | 27/11/2005

Les commentaires sont fermés.