28/11/2005

Deux SDF morts de froid

 

Le premier devant une église chauffée mais fermée. Le second devant un hôpital...

BRUXELLES Le premier a été trouvé samedi matin sur les marches de l'église Sainte-Catherine. La veille au soir, dans la tempête et les bourrasques de neige, des policiers avaient parlé à lui et à ses camarades qui avaient refusé l'aide et avaient surtout dit aux policiers de leur f... la paix.

Le second, dimanche, a été trouvé dans l'Abribus de la rue Jean Paquot situé en face de l'hôpital d'Ixelles. Et tout sur un week-end où Les Enfoirés et les Restos du Coeur fêtaient leurs quinze ans.

Le corps gelé du premier sans-abri victime de l'usure et de l'hiver a été trouvé sous le porche de l'église Sainte-Catherine, à quelques marches de celles où un autre SDF, Marcel, avait connu la même mort il y a deux ans, le 9 novembre 2003. L'homme trouvé samedi s'appelait Jean-Marie Boileau. Il avait 43 ans et si aucune famille ne se manifeste, sa dépouille finira à la fosse commune. Depuis qu'il avait été attaqué sur la place, Jean-Marie Boileau ne se séparait plus de son copain Alexandre, un autre SDF qui possède 3 chiens. Comme les refuges refusent les chiens, Alexandre et Jean-Marie avaient renoncé à l'assistance que le Casu et le CPAS leur avaient encore proposée la semaine passée.

Jean-Marie a été identifié par un document de mutuelle - ce qui tend à montrer qu'il était ou avait été affilié - trouvé dans une poche de manteau. Le SDF de la place Ste-Catherine est mort dans le dénuement le plus complet, sous un tas de loques et de couvertures usées, près d'une bouteille (vide) d'un apéritif à deux sous.

Les autres SDF croient savoir qu'il serait né à Bruxelles et aurait vécu à Charleroi, qu'il était ou avait été ingénieur et qu'il avait un frère.Le second SDF a été trouvé hier à 6 h 30 du matin sous l'Abribus de l'arrêt du 59, square Albert Verharen, entre la rue Wytsman et la rue Paquot, devant l'hôpital. Il avait dû s'emmitoufler dans ses couvertures et s'allonger sur la banquette, et puis rouler de celle-ci. Des passants l'ont trouvé inconscient, sur les pavés, près d'une bouteille, vide, de deux litres d'un mauvais vin. À l'arrivée du Samu, la température du corps était déjà tombée sous 30 degrés. Les ambulanciers qui l'ont transporté aux urgences de l'hôpital Saint-Pierre ont essayé en vain pendant trente minutes de le ramener à la vie. Ses empreintes digitales ont été prises ainsi que des photos, pour aider à identifier ce SDF qui ne devait pas avoir beaucoup plus de 40 ans.
© La Dernière Heure 2005.


 

La prochaine fois que vous passez dans une gare, un métro, que vous rencontrez sur le passage un SDF, retournez-vous, propsez-lui un café et une brioche & si vous avez des sacs de couchages, offrez-les . L'hiver est trop dûr, cela ne vous coûte rien si ce n'est un détour mais qui réchauffe tellement le coeur de ces malheureux. Dîtes-vous que personne n'est à l'abri.


16:58 Écrit par | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.